Les invasions biologiques2018-11-14T14:29:24+00:00

INVASIONS BIOLOGIQUES

Les invasions biologiques sont aujourd’hui considérées comme la seconde plus grande menace sur la biodiversité après la dégradation de l’habitat. L’introduction d’espèces animales et végétales constitue actuellement des perturbations importantes des communautés natives de la plupart des îles océaniques sur les cinq océans, représentant ainsi un facteur majeur de perturbation pour la plupart des espèces endémiques végétales et animales de ces écosystèmes.

Le principal modèle biologique que nous utilisons dans ce cadre est l’île océanique, qui regroupe un grand nombre d’avantages pour les études scientifiques (surface finie et limitée, réseaux trophiques peu complexes et non redondants, éventail important de conditions différentes et ubiquité de phénomènes invasifs). De plus, les îles océaniques représentent à la fois une part importante de la biodiversité et une part importante des espèces menacées.

Environ 90% des extinctions contemporaines de vertébrés a en effet lieu dans les îles océaniques. Près de la moitié de ces extinctions aurait eu pour cause principale l’invasion par des espèces exogènes.

Franck Courchamp

Approches utilisées

  • Nous étudions les relations, souvent complexes, entre les espèces locales et les espèces envahissantes, ce que nous abordons principalement par la modélisation mathématique.
  • Nous complétons ces approches par des analyses de relations trophiques par les analyses d’isotopes stables.
  • Enfin, ces approches, et d’autres, sont complétées par des travaux de terrain, en particulier sur une île en Nouvelle-Calédonie que nous suivons depuis 2001 : l’île Surprise.
EN SAVOIR PLUS SUR CE THÈME